présentation kidd05

Répondre
kidd05
Messages : 3
Enregistré le : 11 mars 2018, 10:34

présentation kidd05

Message par kidd05 » 11 mars 2018, 11:00

Bonjour,
je viens de m'inscrire sur le forum. Actuellement professeur d'espagnol stagiaire de l'Education Nationale en difficulté et crise de vocation je suis un "wanna be" traducteur qui se demande si cela vaut la peine de sauter le pas.

J'ai déjà fait des traductions "freelance" au Mexique de manière très informelle dans des domaines techniques (légal, financier) car je suis français et bilingue espagnol. Je parle aussi anglais (le lis couramment) et basque (même si je manque de pratique, c'était ma deuxième langue maternelle étant enfant avec le français.

Actuellement je suis prof stagiaire (je viens du FLE) et j'hésite à démissionner car j'ai un salaire garanti mais je ne me sens pas du tout heureux dans l'Education Nationale. Faut dire que le fait d'avoir une famille à nourrir m'a toujours incité à la prudence. Mais j'aime beaucoup la traduction et cherche un moyen de réaliser ce rêve.

J'aimerais si possible partager avec des gens qui ont un parcours un peu similaire.

Merci d'avance pour vos retours et vos conseils!

Kidd05

Avatar du membre
Sayana
Messages : 498
Enregistré le : 22 janv. 2018, 12:28

Re: présentation kidd05

Message par Sayana » 11 mars 2018, 11:15

Hola, Kidd,

Difficile de te conseiller de démissionner pour te lancer si tu as une famille à nourrir... En revanche, tu peux tenter l'aventure en parallèle, avec l'espagnol et le basque (pour l'anglais, ça me paraît juste, lire couramment) et lâcher l'Éduc Nat si ça se passe bien. Et rappelons que l'année de stage n'est pas la plus facile, quand même.

kidd05
Messages : 3
Enregistré le : 11 mars 2018, 10:34

Re: présentation kidd05

Message par kidd05 » 11 mars 2018, 12:09

Merci. Oui c'est vrai que c'est pas l'année la plus facile. Au delà de cela je crois que le métier me rebute, j'arrivais à bien supporter en FLE mais dans les conditions de l'EN c'est assez différent.
Démissionner c'est risqué c'est vrai...tu es passé(e?) par l'EN toi aussi?

Avatar du membre
Katju
Site Admin
Messages : 358
Enregistré le : 17 févr. 2018, 20:11

Re: présentation kidd05

Message par Katju » 11 mars 2018, 12:15

Bonjour,

Je te conseillerais aussi de tester la traduction professionnelle en marge d'un travail salarié. Décrocher des contrats prend du temps, se constituer une clientèle suffisante pour avoir des revenus à peu près réguliers est encore plus long: compte au moins 6 mois si tu es chanceux, voire plusieurs années.

kidd05
Messages : 3
Enregistré le : 11 mars 2018, 10:34

Re: présentation kidd05

Message par kidd05 » 11 mars 2018, 12:40

Merci Katju pour ta réponse et Sayana aussi,je sais que c'est un forum de traducteurs PROFESSIONNELS et vous suis reconnaissant pour votre ouverture d'esprit. J'essaierai de trouver une solution.

Kidd05

Avatar du membre
Pascalitsa
Messages : 281
Enregistré le : 21 janv. 2018, 21:31
Localisation : Je finirai ma vie comme je l'ai commencée, sans doute: au milieu des livres. (Sartre)

Re: présentation kidd05

Message par Pascalitsa » 11 mars 2018, 15:52

Je sais, l'EN, c'est décevant, ça déprime et ça démoralise, je suis passée par là, comme plusieurs d'entre nous sur le forum. Mais comme tu as une famille à nourrir, je ne te conseillerais pas de lâcher la proie pour l'ombre! Tenter en parallèle, oui, tu peux voir où ça te mène, puis demander un mi-temps, enfin si les "affaires" vont bien, demander un congé pour raison personnelle pour quelques années (à renouveler tous les ans), histoire de voir venir. Ne surtout pas claquer la porte de l'EN pour l'instant... Patience et courage!
Image

Avatar du membre
marmeline
Site Admin
Messages : 396
Enregistré le : 21 janv. 2018, 16:25
Localisation : Alsace

Re: présentation kidd05

Message par marmeline » 12 mars 2018, 08:03

Bonjour Kidd,
C'est vrai que c'est un forum de professionnels, donc on ne t'ouvrira les portes que quand tu sauteras officiellement le pas, mais tu peux nous poser toutes tes questions ici, ce qui nous permettra d'alimenter la rubrique "Commencer dans la traduction" qui est encore un peu vide, pour l'instant.

Je ne suis pas passée par l'ÉN, mais comme dit Katju, il faut du temps avant d'avoir des revenus réguliers en traduction - que ce soit dans l'édition ou dans le "technique". Quand j'ai démarré en tant qu'indépendante, on estimait qu'il fallait 3 ans pour se considérer comme établi, et les choses n'ont pas forcément évolué vers plus de sécurité en 20 ans, je crains…

Je ne connais pas la demande existante pour le basque, mais il y a peut-être des chances que tu puisses profiter de cette langue plutôt rare pour trouver des occasions.

N'oublie pas de réfléchir aussi aux domaines que tu maîtrises : on ne traduit pas que des langues, on traduit des textes qui parlent de sujets spécifiques. Si tu as déjà fait du juridique et du financier, et que tu es à l'aise dans ces domaines, tu peux axer ta prospection là-dessus. Même si un traducteur est généralement amené à découvrir des sujets nouveaux et à se documenter pour rendre un travail pro, on est quand même plus efficace (donc plus rentable) avec un sujet qu'on connaît bien !

Bon courage dans ta réflexion :cote:

Avatar du membre
HAPPY
Site Admin
Messages : 204
Enregistré le : 21 janv. 2018, 20:26
Localisation : Finistère Sud
Contact :

Re: présentation kidd05

Message par HAPPY » 13 mars 2018, 10:56

Bonjour Kidd et bienvenue !
Je confirme qu'il faut au minimum 3 ans avant de se faire une clientèle régulière. Perso, j'ai travaillé à mi temps comme secrétaire de direction en parallèle avant de me consacrer totalement à la traduction.
:)
What the catterpillar calls "the end of the world", the master calls "a butterfly" !
Image

Avatar du membre
leze78
Messages : 374
Enregistré le : 22 janv. 2018, 12:33
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: présentation kidd05

Message par leze78 » 13 mars 2018, 15:22

Salut Kidd,

Je fais partie des reconverties du forum. Titulaire du CAPES d'anglais, j'ai enseigné cette langue pendant 7 ans en collège. J'ai assez vite su que ce boulot n'était pas fait pour moi, hélas.
Dans l'absolu, je te conseille si tu sens que tu vas galérer d'explorer toutes les voies de reconversion possible. Quarante-deux ans à tenir dans un contexte qu'on n'aime pas vraiment, c'est la garantie d'une bonne dépression !
Pour ce qui est de te lancer dans la traduction, tu peux toujours proposer tes services avec l'espagnol ou le basque en gardant un pied dans l'enseignement (tu peux demander un temps partiel, dans un premier temps). Tout dépend aussi de ce que fait ta moitié, si elle peut assurer financièrement le temps que tu retombes sur tes pattes.
De mon côté, j'ai pu compter sur mon mari pendant la période de transition, ce qui constituait un confort psychologique indéniable. Il m'a fallu 2 ans avant d'arriver à gagner quasiment autant que quand j'étais prof. Aujourd'hui ça fait 8 ans que je suis traductrice et ça marche plutôt bien, donc c'est possible d'y arriver ! Tu peux me contacter en message privé si tu souhaites échanger sur le sujet.
Bon courage !

Répondre