Page 1 sur 1

Bonjour !

Posté : 21 juin 2019, 09:03
par Laurange
Bonjour à tous !
Je me présente : je suis Laura. Aprés de très looooongues études en Espagnol et de graves soucis personnels ds ma famille j ai décidé enfin de débuter dans la traduction mais je souhaiterai avoir des précisions concernant les différentes voies s'offrant à moi.
En effet, j'hésite entre travailler en agence de traduction, être indépendante (avec différents statuts juridiques) ou être en portage salarial. Pouvez-vous m'indiquer quels sont les avantages et les inconvénients de chacune de ces possibilités?Je pense que votre opinion et votre expérience me seraient très utiles. Si j'opte pour la voie indépendante, je pensais être assistée d'un comptable.
J'ai aussi des interrogations à propos des spécialités de traduction: comment les choisir ? Peut-on être par exemple traducteur littéraire et traducteur dans l'audiovisuel à la fois?
Je vous remercie d'avance pour votre aide et vos conseils.

Cordialement,

Laura

Re: Bonjour !

Posté : 21 juin 2019, 12:05
par leze78
Bonjour Laura, et bienvenue sur le forum !

Je peux répondre à certaines de tes questions.
Si tu te lances dans la traduction en indépendante, tu peux être payée en droits d'auteur pour la traduction littéraire, et en honoraires pour tout ce qui est technique ou non destiné à être diffusé.

Je fais essentiellement de la traduction littéraire, mais j'ai aussi des contrats réguliers en audiovisuel, pour la traduction de synopsis, scripts, etc. Les travaux en audiovisuel doivent être rémunérés en honoraires. Pour cela, tu peux prendre le statut de microentrepreneur (ex-autoentrepreneur si je ne m'abuse). Il est donc possible de cumuler les deux casquettes.

Pour info, l'adhésion à une AGA (Association de Gestion Agrée), et donc le recours à un comptable, est obligatoire quand on est aux frais réels, en déclaration contrôlée, alors qu'au régime spécial BNC, tu peux faire ta comptabilité toi-même. À toi de calculer ce qui serait le plus intéressant pour toi.

Pour s'y retrouver, de nombreux collègues déclarent leurs droits d'auteur (DA) en traitements et salaires, et leurs honoraires en BNC (avec l'abattement forfaitaire intéressant de 34 %).

L'accès aux rubriques réservées aux inscrits te sera donné par un administrateur quand tu auras démarré ton activité, contre le partage d'une recette dans la rubrique ad hoc. En attendant, tu peux poser tes questions ici, dans le sujet de ta présentation. :)

Re: Bonjour !

Posté : 21 juin 2019, 18:09
par Katju
Bonjour, Laura,

Pour ce qui est du portage salarial, tout dépend si la comptabilité te donne par avance des cauchemars ou non! Le portage salarial est une solution simple sur le plan administratif. Si tu appréhendes la comptabilité, tu peux toujours tester le portage pendant 2 ou 3 ans, puis passer (éventuellement) à une solution plus avantageuse pour toi, financièrement. J'ai connu une bonne traductrice, mère de famille, qui estimait que le pourcentage qu'elle perdait en passant par le portage salarial était largement compensé par la simplicité des démarches, et le temps que cela libérait pour sa famille. Tu peux aussi avoir un double statut: droits d'auteur "classiques" (sans portage) pour l'édition, et portage salarial pour la traduction technique.

Cela dit, les obligations comptables ne sont vraiment pas insurmontables quand on débute, surtout si tu suis une formation de base à la création d'entreprise avant de te lancer. Vois avec Pôle emploi et/ou la Chambre des métiers (ou du Commerce) s'ils proposent des formations assez courtes pour travailleurs indépendants.

Re: Bonjour !

Posté : 21 juin 2019, 23:30
par alili81
leze78 a écrit :
21 juin 2019, 12:05
Les travaux en audiovisuel doivent être rémunérés en honoraires.
Je ne fais que passer, je suis loin : il faut préciser que les honoraires ne concernent que le cas particulier des synopsis, traitements, etc. donc des documents de production, pas toutes les traductions audiovisuelles. Pour le sous-titrage, le doublage et la voice-over, la rémunération se fait en droits d’auteur, comme pour l'édition. (Oui, tout est simple !)

(Bonjour Laura, bienvenue !)